Bottes de paille (jeudi 28/12)

Après 2 commandes de bottes de paille au printemps dernier, nous avons de nouvelles demandes. Aussi, afin d’organiser, assez vite, une nouvelle commande de 60 bottes certifiées “bio” et la livraison, je vous remercie de nous faire part, au plus tard le 24 décembre, de votre demande, en précisant le nombre de bottes de paille.

Sauf modification de prix par notre fournisseur, nous resterons à 2,20 € la botte et préciserons le jour et le lieu de livraison.

Vous pouvez nous passer votre commande par courriel de préférence, ou à défaut par SMS : tél 06 51 72 96 18.

 

60 bottes de paille certifiées bio, livrées  jeudi 28 décembre au parking St-Paul, Bd de l’industrie à Bourges

Idéales pour pailler le jardin, nous pouvons passer une commande groupée de bottes de pailles.

En commandant une remorque de 60 bottes de paille bio, compte tenu des frais de transport, nous parvenons à proposer la botte à 2,20 €.

Commander

Chargement et transport de crottin de cheval (30/12)

Le RV est à 10h samedi 30 décembre sur le parking de Trouy-bourg, avenue des anciens combattants.

il nous reste peu de crottin d’ânesse, au marais St-Paul et nous avons plusieurs adhérents intéressés. Aussi, nous prévoyons d’aller chercher du crottin d’ânesse ou de cheval prochainement, aux alentours de Bourges : 3 possibilités d’approvisionnement nous sont offertes.

Si vous souhaitez bénéficier de ce prochain arrivage, je vous remercie de nous adresser votre commande, au plus tard le 27 décembre, par courriel de préférence, ou à défaut par SMS : Tél 06 51 72 96 18. Nous chargerons en poubelles de 80 litres, transportées ensuite au marais St-Paul ou au marais d’Antoine, à Bourges. Participation aux frais demandée, sans changement : 2 € les 20 l ou 8 € les 80 l.


Le chargement vient d’être confirmé pour samedi 30 matin et nous stockerons les poubelles de 80 l ensuite sur 2 de nos marais, à disposition des adhérents de l’association.

Je donne donc rendez-vous à tous les adhérents qui souhaitent participer à ce chargement et transport, à 10h, sur le parking  de Trouy-bourg, situé avenue des anciens combattants, près du bar-tabac “le saint-Michel” et de la pharmacie. Nous organiserons depuis ce parking, le trajet jusqu’à Plaimpied-Givaudins, où le crottin de cheval est à charger, puis jusqu’aux marais St-Paul et d’Antoine à Bourges. Nous serons preneurs de poubelles vides et de véhicules avec remorque.

Merci d’avance aux volontaires disponibles, de me confirmer votre participation, en indiquant le nombre de poubelles apportées, et remorque ou non.

Bottes de paille

Idéales pour pailler le jardin, nous pouvons passer une commande groupée de bottes de pailles.

En commandant une remorque de 60 bottes de paille bio, compte tenu des frais de transport, nous parvenons à proposer la botte à 3,50 €.

Au marais de Robinson.

Ecole de Beaumont-Carolus et jardin écologique et pédagogique de Baudens

Michel Besse et Christian De Ligniéres ont débuté l’animation au jardinage, avec la classe de CM1 de Beaumont-Carolus à Bourges, jeudi 7 décembre, une classe très dynamique, comprenant 24 garçons et filles très curieux.

Notre ambition est de leur donner de bonnes bases en jardinage propre, pour produire des légumes et fruits tout au long de 12 mois de théorie et de pratique. Ils vont pouvoir cultiver un jardin sur le site de l’écoquartier de Baudens, où près de 200 m² leur sont réservés.

L’appui des jardiniers solidaires et d’habitants volontaires du quartier assurera les cultures aussi, pendant les vacances scolaires des enfants. Beaucoup d’idées de légumes et de petits fruits rouges ont été émises et seront à expérimenter dans ce jardin écologique et pédagogique.

La taille des arbres et arbustes fruitiers, et leur greffes

Nous avons eu 23 jardiniers solidaires (adhérents) présents, malgré le temps froid et humide. Mario, puis Yannick, se sont démenés pour montrer les coupes, les tris de branches superflues et la taille fruitière aux participants, sur un grand cognassier, des pommiers et des poiriers, principalement. En clôture, Cécile et Xavier ont invité chacun à prendre une tasse de café ou de thé, ou un jus de fruit, accompagné de bons gâteaux. Cet atelier de taille pourra être renouvelé en janvier ou février prochain, selon les besoins.

Nous avons programmé également un atelier “greffes de fruitiers”, le samedi 17 février 2018 AM. Mais attention, ces 2 ateliers sont réservés aux adhérents, jardiniers solidaires, à jour de leur cotisation (5 € en 2017)

L’association « Les Jardiniers Solidaires » vous propose un perfectionnement sur la taille des arbres fruitiers, réservé aux adhérents (gratuit)

Le samedi 9 décembre 2017 à 14h à Bourges, au jardin de Cécile et Xavier, 24 rue Camille Desmoulins (Quartier gare SNCF)

Tout ce que vous voulez savoir sur la taille des fruitiers :

  • la taille de formation
  • la reprise d’arbres négligés depuis plusieurs années
  • les principes de la taille fruitière
  • et bien sûr, la pratique sur pommiers, poiriers, cognassiers…

(apportez votre sécateur)

Animé par Mario, notre spécialiste et par des jardiniers solidaires expérimentés

Au jardin en novembre et décembre 2017

La météo : les premières gelées, jusqu’à -2° par endroits, sont arrivées le 31 octobre dans le Cher. Les températures nocturnes restent, en novembre, basses et les gelées deviennent plus fréquentes. Cependant en périodes nuageuses ou pluvieuses, le risque de gel est souvent écarté. En journée, la baisse des températures est forte, depuis début novembre et va se poursuivre en décembre. L’hiver pourrait s’installer cette année, avec 2 semaines d’avance. Les observations météo, depuis mars, signalent +1° à +1,6° par rapport aux 30 dernières années : rester en deçà de 2° d’augmentation des températures, en 2030, sera donc difficile.

La lune : elle était pleine le 4 novembre et sera pleine à nouveau le 3 décembre. Par rapport à la ligne d’horizon, elle était montante jusqu’au 7, sera descendante jusqu’au 21 et montante à nouveau jusqu’au 4 décembre.

Le travail du sol : il faut finir rapidement, de récolter les légumes qui craignent les gelées. Sinon, les protéger par un tunnel, un paillage ou des feuilles. Astuce : on creuse une rigole de 5 cm de profondeur ou + autour des légumes racines, pour que l’eau ne stagne pas ; ainsi les gelées toucheront moins les racines. Les zones du jardin libérées après récoltes, seront bêchées ou retournées à la charrue ou fraisées à la motobineuse.

Composteur : les déchets verts, les fanes de légumes, les feuilles (sauf de noyer) sont compostables. Stocker en tas les déchets les plus volumineux, en attendant de pouvoir les incorporer au composteur, par petites quantités. Quelques gros vers de terre seront mis au chaud dans le composteur et se nourriront de tous ces déchets, pour les transformer en humus. Ajouter quelques pelletées de terre ordinaire (3 ou 4 cm) tous les 10 cm de déchets.

Semis : ils sont exclus à présent, sauf sous serre ou tunnel. Mais on peut planter les bulbes d’échalote grise, d’ail et d’oignon, jusqu’à fin novembre. En situation bien exposée, on peut risquer quelques lignes de fèves ou de pois.

Repiquage : laitues, choux, poireaux peuvent encore être repiqués, en période de douceur, ou sous tunnel.

Arbustes et arbres : Les arbustes et arbres seront plantés à partir de la mi-novembre. Et on peut commencer, sauf s’il géle, à tailler pommiers, poiriers et tous les fruitiers qui produisent des fruits à pépins. Notez que le samedi 9 décembre, à 14 h, Mario, notre chef de culture, initiera et perfectionnera les volontaires, à la taille fruitiére, dans un verger de l’association ou d’un adhérent, à Bourges. Une invitation précisera les détails de cet atelier de taille.

Récoltes : Les légumes et fruits stockés en cave ou dans un local abrité du froid, sont à surveiller fréquemment, pour éviter le développement de pourritures. On peut aussi donner des excédents, à une association caritative, au CCAS, ou mieux, aux familles en difficultés que l’on connaît. Conserver les graines des plus beaux légumes, après séchage sur un journal ou papier absorbant : les placer dans une enveloppe ou un pot en verre et les étiqueter.

Outils et manches : l’humidité et le froid les endommagent vite ; donc les ranger à l’abri avant l’hiver. On protége les manches en bois par une couche d’huile de lin et les fers, par de l’huile de vidange, pour éviter la rouille.

Autour des jardins entourés d’eau, les marais, il faut poursuivre le curage des fossés, car une vase de 5 à 10 cm d’épaisseur, s’y dépose au fond, chaque année. Cette vase, très riche, peut être étalée en planches pour les prochains semis de printemps ou stockée en tas avant de l’incorporer dans le sol au béchage. Répartir ce travail de curage sur plusieurs jours, car il est pénible, en profitant des périodes où le niveau d’eau est le plus bas

Michel Besse, pour les jardiniers solidaires, le 10 novembre 2017

L’enrichissement du sol

Nous avions 16 participants, dont 8 adhérents, pour cet atelier sur les pratiques d’enrichissement du sol au jardin, animé par Michel Besse et Mario Soares, avec l’appui judicieux de Yannick Rousselot. Les présents connaissaient beaucoup de techniques, mais ont appris aussi, grâce aux apports de chacun et aux échanges très riches et complémentaires, sur ce sujet.

Surprise à 15h : l’arrivée d’une équipe de France 3 Centre-Val de Loire, venue filmer et interviewer !!! Le reportage n’est pas passé hier soir, au journal régional de 19h, comme annoncé ; peut-être ce soir ou lundi ? Le journaliste connaissait plutôt bien ce théme de l’enrichissement des sols et a questionné Marie-Ange, Patrick, puis Michel en final.

Parmi les 8 non-adhérents qui ont participé à cet atelier, nous avons eu le plaisir d’enregistrer 7 adhérents nouveaux et intéressés ! Nous leur souhaitons la bienvenue parmi les jardiniers solidaires et nous essaierons d’être à la hauteur de leurs attentes.

Merci enfin à Christian, Laurence, Olivier et Mario, pour leur aide précieuse pour l’installation des tables et chaises, de la signalétique, des affiches et pour l’accueil des participants.


affiche enrichissement du sol 8-11-2017

L’association « Les Jardiniers Solidaires » propose un perfectionnement sur les diverses solutions d’enrichissement du sol, au jardin, ouvert à tous Le samedi 18 novembre 2017 de 14h à 16h30, à Bourges.

En salle de formation de l’association du 121

121 Bd de l’avenir (à côté de Biocoop)

Tout ce que vous voulez savoir sur les techniques d’enrichissement du jardin :

  • les plus anciennes,
  • les plus récentes,
  • les plus naturelles,
  • les chimiques,
  • les plus chères,
  • les gratuites

Présentées par des jardiniers solidaires expérimentés
Participation aux frais : 3€
Gratuit pour les adhérents de l’association

OIZON – ils ont partagé leur passion du jardin

Dans le BR du 27-10-2017
Dans le BR du 27-10-2017

Pour sa Fête des plantes, l’association Herbes folles et légumes sages que préside Lucile Dangin, a fait le plein dimanche dernier.

Tôt le matin, les passionnés de jardin sont arrivés avec leurs plants afin de les échanger. A midi, il n’y avait déjà plus rien à échanger!

Une conférence des Jardiniers solidaires très suivie

Une trentaine d’exposants, dont des pépiniéristes, un ferronnier, des sculpteurs, un rémouleur, un apiculteur ou encore des vanniers étaient présents, ainsi que plusieurs associations. Autant de professionnels qui ont largement partagé leurs connaissances en matière de jardinage, donnant de précieux conseils aux visiteurs.

Michel Besse, le responsable de l’association les Jardiniers solidaires, a réuni de nombreux visiteurs lors de sa conférence. Certains ont découvert à cette occasion cette association créée en février 2014 qui rassemble des passionnés du jardinage de toutes origines et de tous âges dans un esprit d’entraide. Elle projette même de former des personnes débutantes au jardinage et aux pratiques respectueuses de l’environnement, et d’assurer leur suivi pendant un an gratuitement. Des formations sont prévues le samedi 25 novembre à Bourges, puis en mars 2018.

« Nous donnons également des fruits et légumes aux associations caritatives, et incitons à donner le surplus de légumes directement aux familles dans le besoin. Nous organisons aussi des opérations coups de main entre jardiniers. »

Il est également prévu d’initier les enfants et les adolescents volontaires du niveau primaire au lycée, au jardinage propre.

PratiquePlus d’informations sur le site Internet www.lesjardinierssolidaires.org