Au jardin en février 2017

La météo : janvier vient de nous donner une 2 ème quinzaine sèche mais très froide, avec des gelées de nuit comme de jour, jusqu’à -8°. Et nous démarrons février par de la douceur, avec des températures, 3 à 15°, supérieures aux moyennes habituelles. La pluie, de retour, va bien alimenter les sols puis les nappes phréatiques. Attention, ces 1ers signes d’un printemps précoce, sont fragiles et le retour du froid est encore possible, dans la 2ème quinzaine de février. En bilan 2016, la météo a enregistré une nouvelle année de records, dont la température moyenne, en hausse de près de 2° en un siècle ! L’urgence n’est plus 2030 ou 2050, mais aujourd’hui, pour préserver notre planète. A nous de donner l’exemple en utilisant dans nos jardins, les techniques qui protègent vraiment la nature et qui, souvent, sont gratuites.
Les outils de jardinage à moteur : ils doivent pouvoir démarrer facilement et en sécurité dans les prochaines jours. Il est temps de terminer l’entretien du matériel ou de le confier aux professionnels.
Les outils à main : vérifier les manches et les remplacer si besoin. Passer une huile de lin sur le bois des manches pour les nourrir et les protéger. Aiguiser les tranchants des fers avec une lime à métaux. Huiler les fers pour les protéger de la rouille : l’huile de vidange convient tout à fait pour cela.
Le calendrier des travaux : reprenons notre cahier de bord, pour faire le bilan de 2016 en récoltes réussies et dessiner un plan des travaux, des semis et des plantations pour 2017, en positionnant des légumes différents à chaque place : imaginons les complémentarités et les rotations bénéfiques.
La lune : elle est montante jusqu’au 7 février, descendante jusqu’au 21, puis montante à nouveau jusqu’au 6 mars. Pleine lune le 11. Selon les spécialistes, en lune descendante, on peut favorablement « récolter les légumes racines, couper le bois, tailler, planter, repiquer, travailler le sol et l’enrichir »
Le travail du sol : lorsque les terres seront en bon état, ni trop humides, ni trop sèches, il faudra terminer de retourner la terre du jardin, à la bêche, à la grelinette ou à la charrue. Là où la terre a été retournée en novembre ou décembre, le sol est propre, émietté par les gelées et prêt pour les premières cultures de février. Il suffira de passer le râteau avant de semer en planche ou de planter en ligne.
Les arbres : hors période de gelées, il faut terminer la taille des fruitiers qui produiront des fruits à pépins, donc les pommiers, poiriers, cognassiers et la vigne. Le bois de taille sera mis à sécher quelques semaines, puis broyé, pour obtenir du BRF (bois raméal fragmenté).
Après brossage des mousses, on peut traiter les troncs des fruitiers contre les parasites en les badigeonnant, par temps sec, d’un mélange à base de chaux, d’argile, de bouse de vache et de bouillie bordelaise (admise en culture bio). Il est encore temps de mettre en place les jeunes arbres et arbustes, ou de les déplacer.
Sous tunnel plastique ou serre, on peut faire les 1 ers semis de carottes, laitues et choux de printemps. Et en pleine terre, planter l’ail et semer petits pois et fèves : ils sont résistants au froid.
Michel Besse, pour les jardiniers solidaires, le 31 janvier 2017

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.