Au jardin en août 2019

La météo : après l’épisode de juin, juillet vient de connaître une 2ème vague de canicule et des records de chaleur ont encore été battus. Mais surtout la sècheresse s’est aggravée partout, en l’absence de pluies significatives. 80 départements, dont le Cher, sont en situation de crise. Les nappes phréatiques sont très basses, les cours d’eau en débit très faible ou asséchés et beaucoup d’interdictions d’arrosage nous concernent de 8h à 20H. Hélas, août est annoncé sec et chaud encore. Les journées solaires diminuent : plus que 15 heures, ce 3 août et la baisse des températures nocturnes sera sensible en 2ème quinzaine.

La lune : descendante jusqu’au 11, montante du 12 au 25, puis descendante à nouveau du 26 au 7 septembre, par rapport à la ligne d’horizon. La lune sera pleine le 15.

Le travail du sol : après récolte, un nettoyage à la griffe ou un fraisage à la motobineuse, permet d’assécher et d’éliminer un maximum de racines d’herbes parasites (les adventices). Ailleurs, il faut désherber et biner souvent, pour privilégier la pousse des légumes. Mais les entourer de paille, foin, BRF, gazon ou herbe coupés, cartons non teintés ou polyamides noirs, préserve la fraicheur, protège et nourrit les cultures et gène ou empêche la pousse d’herbe.

Les semis : épinards, fenouils, navets, raves, radis noirs, choux de Chine, cerfeuils, laitues, roquettes, en vue des récoltes d’automne-hiver ; puis mâches et oignons blancs en fin de mois.

A repiquer encore : choux divers et de printemps, laitues scaroles et frisées, betteraves rouges, poirées (bettes-cardes), poireaux. Ces plants nécessiteront un arrosage suivi.

Les cucurbitacées : lorsque vous avez suffisamment de fruits formés, taillez après les 2 feuilles qui suivent le dernier fruit, afin d’obtenir de plus gros potirons, potimarrons ou sucrines.

Les tomates : supprimer les feuilles proches du sol, car elles conduisent les maladies. Palisser les pieds en hauteur et largeur et attacher les tiges pour soutenir le poids des fruits. Enlever les gourmands, chaque semaine. Récoltes échelonnées jusqu’à mi-octobre ou plus, selon température.

Les traitements : penser à renforcer les plants de légumes, par un purin dilué (10 à 20 %) à base d’ortie, et/ou de consoude. Christian nous propose sa recette de décoction d’ail, additionnée de savon noir et de bicarbonate de soude, en cas d’attaque de maladies. penser à renforcer les plants de légumes, par un purin dilué (10 à 20 %) à base d’ortie, et/ou de consoude. Christian nous propose sa recette de décoction d’ail, additionnée de savon noir et de bicarbonate de soude, en cas d’attaque de maladies.

Les arbres : après récolte des prunes, cerises, pèches, tous des fruits à noyau, on peut élaguer en douceur ces fruitiers. Terminer la taille en vert des autres fruitiers : pommiers, poiriers surtout, afin de donner aux fruits le maximum de sève.

Le composteur : en période sèche, verser un arrosoir d’eau, chaque semaine. Continuer à alimenter le composteur en déchets variés de légumes et de fruits (non exotiques). Ajouter quelques pelletées de terre ordinaire, au dessus de 10 à 15 cm de déchets et des vers de terre.

Les récoltes : pommes de terre, courgettes, tomates, aubergines, haricots verts, violets ou beurre, laitues, poivrons, oignons, ail, échalotes. A consommer, conserver ou partager !!!

Michel Besse, pour les jardiniers solidaires, le 3 août 2019