le noyer à 3 troncs de St-Outrille

marais St-Outrille vu du grand noyer en 8-2020

Bonjour amis jardiniers solidaires,

Guy nous propose l’article ci-dessous, pour illustrer le travail réalisé dans nos marais de Robinson et St-Outrille à Bourges, avec nos 3 stagiaires Soudanais et Somalien, en octobre 2020.

Précisons que le noyer qu’il cite, abattu puis tronçonné par Guy, était composé de 3 troncs dangereux, peu productifs, mal placés, qui penchaient vers le sol et empêchaient tout travail de maraichage. Il était situé en fait dans le marais DP116, appartenant à la ville de Bourges. Ce marais est contigu à notre marais de Robinson, et il s’appelle en réalité marais de St-Outrille et non marais de Robinson. Il est loué à notre association par la ville de Bourges depuis avril 2019, était en friche et a été classé en AB (bio) par Ecocert en janvier 2020.

marais St-Outrille noyer tronçonné 4-2020

Ce marais a été cultivé avec succès par des jardiniers solidaires débutants, formés d’avril à août 2020, puis par un groupe de 10 femmes venus le 30 mai après-midi s’initier au jardinage bio avec BioBerry et enfin par 3 groupes successifs de stagiaires issus de l’immigration autorisée, accueillis en juin, en juillet et en octobre 2020. Merci à tous ces nouveaux jardiniers, devenus nos amis solidaires et à tous les bénévoles de notre association, venus pour aider à former, encadrer et travailler dans ces marais. Et un grand MERCI à Guy, qui a assuré des missions souvent difficiles et très physiques, au cours de ces demi-journées où il ne comptait pas son temps.

Michel Besse, président, formateur et coordonnateur de ces travaux

marais St-Outrille motobineuse par Khalilullah 19 juin 2020

Si d’après la légende ou le conte, Robinson devait se sentir bien seul sur son île déserte, chez les jardiniers solidaires, c’est le noyer à trois troncs du marais de St-Outrille, situé chemin de Robinson, qui ressentait sans doute la même lassitude, la même solitude au milieu de ces marais! À tel point qu’après une bonne centaine d’années de présence, notre président décida pour faire de la place pour notre maraîchage bio du marais, de lui accorder un repos définitif! Deux gros troncs se sont donc vu disparaître dès mars dernier, mais trop fier que pour se laisser aller aussi facilement, le dernier grand tronc penché du noyer fit de la résistance en sachant qu’il avait une dernière mission à remplir! En effet durant ces deux dernières semaines d’octobre, il a eu la noble tâche d’observer, guider et encourager du haut de ses hautes branches centenaires les travaux de nos trois stagiaires Moubarak, Najib et Sabri, réfugiés dans nos contrées et qui ont fait un boulot du tonnerre, sous la houlette de Michel et de bon nombre d’autres bénévoles de l’association. Notre noyer bien fier et si haut perché agissait avec facilité et dextérité dans ses observations pour le bien-être de nos courageux jardiniers en herbe, qui travaillèrent aussi aux marais d’Antoine, des Ribauds, de Robinson, de St-Outrille, de St Paul et au jardin de Baudens. Biner, sarcler, ratisser, planter, tailler, tondre, cueillir, devenaient autant de tâches accessibles à nos stagiaires, mais c’était aussi sans compter les nombreuses tâches de fin de saison, démolition de cabanons obsolètes, déplacement de poulailler, nettoyage et curage de fossés, évacuation à la déchetterie, confection d’abris supplémentaires, aménagement de cabanons restants, débroussaillage et préparation de nouvelles parcelles. J’en passe encore tant les tâches annexes furent nombreuses en octobre.

marais St-Outrille noyer à tronçonner 25-6-2020

Chaque marais aura bénéficié de leur bonne volonté et de leur travail et je suis certain que bien des adhérents, en revenant dans ces marais et jardins, s’émerveilleront de ces nombreux travaux améliorant notre cadre de vie. Ainsi, à la fin de ces deux semaines, notre noyer pouvait tirer sa révérence en ne laissant qu’une grosse souche au sol en guise de témoignage ou de souvenir des services rendus depuis autant d’années. Tout en sachant qu’après tronçonnage, transport et séchage, il assurera encore un dernier service à votre serviteur, en agrémentant de nombreuses soirées d’hiver, dans l’âtre du feu ouvert qui accueillera ses bûches, apportant la chaleur et  le spectacle d’une flamme dansante.Tout jardinier solidaire qui se respecte ne peut qu’avoir une pensée de gratitude pour les nombreux services rendus par notre Noyer à 3 troncs !

Amicalement 

Guy

la semaine des jardiniers solidaires

Bonjour amis jardiniers solidaires,

la semaine passée, avec les 3 stagiaires issus de Somalie et du Soudan, que nous accueillons depuis le 19 octobre, et les bénévoles jardiniers solidaires, nous avons bien travaillé dans nos marais de Robinson, St-Outrille, Antoine et Ribauds. Du jardinage bien sûr, mais aussi entre 2 averses, du rangement, du tri de matériel, outils, matériaux, du vide cabane, de l’agencement et des petites améliorations qui vont faciliter nos activités maraîchères. Merci à Dominique Arduin, Joaquim Costa, Francis Letort, Catherine Berteault, Guy Hombergen et Pascal Petit, pour leur précieux coup de main dans l’encadrement et la réalisation de ces travaux auprès du président, Michel Besse.

Du lundi 26 au vendredi 30 octobre, Sabri, Mobarak et Najib, seront présents pour la suite des travaux de jardinage et d’entretien dans ces 4 marais, mais aussi à St-Paul et à Baudens. Ils apprécient la participation des bénévoles, les échanges et la solidarité et ils ont un besoin fort d’apprendre, de parler et écrire en français.

Si vous avez une demi-journée libre, ou plus, ou moins, contactez-nous pour organiser le planning de cette dernière semaine d’octobre. Nos horaires : 8h30-12h ou 12h30 et 13h ou 13h30 à 16h30 ou 17h, selon la météo et le programme de travail. Pendant les pauses, autour du café et du jus de fruits, nous présentons du vocabulaire, des conjugaisons, des expressions de jardinage, en français parlé et écrit. Bien sûr, chacun s’efforce de respecter les distances de sécurité sanitaire ou le port du masque sinon : mais sur 3030 m2 au marais d’Antoine, c’est plus facile de se protéger. Nul besoin d’être un expert en jardinage ou en bricolage, pour venir nous aider : c’est bien d’apprendre à plusieurs, en participant !

Mercredi 28 de 18 à 19h, ce sera la permanence de la bibliothèque du jardinier cultivé et solidaire, à la maison des associations de Bourges, enrichie récemment de nouveaux ouvrages, utiles pour les débutants comme pour les plus expérimentés des jardiniers. L’emprunt par les adhérents est gratuit pour une durée de 14 jours. RV au 2ème étage, ce mercredi, bureau Henri Sellier, avec Thierry Hilaire, bénévole qui vous guidera pour choisir selon vos besoins.

Lundi 26 et vendredi 30, de 17h à la nuit, nous poursuivrons la vente, rue de Babylone, à l’entrée du marais d’Antoine, des fruits et légumes cultivés en bio par les jardiniers solidaires. En promotion, les bons coings à 1 € le kg ; des potirons, potimarrons et courgettes butternet en quantité limitée et bientôt des sucrines du Berry presqu’à maturité. Ces recettes aident fortement notre association, pour ré-équilibrer la trésorerie, mise à mal par la pandémie, les dossiers de subvention non traités ou rejetés et les charges salariales.

Enfin, nous serions preneurs de sciure ou de copeaux, pour nos nouvelles toilettes sèches, installées au marais d’Antoine, par David Grazon et Joaquim Costa. Nous recherchons aussi un panneau d’affichage d’occasion, avec fermeture vitrée, pour protéger nos documents et nos informations, rue de Babylone, où tout a été détruit volontairement et à 2 reprises, par des mains inconnues. Format pour 4 feuilles A4 ou 2 A3, souhaité. Et un tableau effaçable, style velleda, léger et transportable, pour nos schémas et cours de français.

besoin d’aide du 19 au 30 octobre

Bonjour amis jardiniers solidaires,

je vous confirme que notre association accueillera 2 stagiaires, du lundi 19 au vendredi 30 octobre, dans nos marais de Bourges.

– Idriss Mohamed Mobarak est Soudanais et a 30 ans.

– Najib Abdullahi Qalabad est Somalien et a 26 ans.

Tous 2 sont en situation de réfugié, autorisé à travailler en France et sont en stage INFREP, pour améliorer leur français parlé et écrit et pour accéder à un emploi. Nous sommes preneurs pour eux, de chaussures en tailles 42 et 44, robustes ou de sécurité.

Les jardiniers solidaires, sous la direction de Michel Besse, vont leur confier des tâches variées de jardinage pendant ces 10 journées de travail. Notre objectif est, en les aidant à s’exprimer en français, de leur apprendre les gestes de base en jardinage bio et espaces verts, afin de leur permettre en fin de stage, d’entrer en emploi chez nos partenaires, associations et entreprises. En juin, puis en juillet derniers, nous avons ainsi reçu 5 stagiaires, Afghans, Soudanais et Erythréens.

Un programme de travaux et tâches a été établi, concernant 5 de nos marais à Bourges. Nous avons besoin de renforts pour ces travaux et pour aider ces 2 stagiaires à réussir. Si vous avez une demi-journée ou une journée ou plus, disponible, et même si vous n’êtes pas très expérimenté(e) en jardinage, faites-nous part de vos propositions de co-animation (avec Michel Besse). Selon la météo, nous aurons aussi des travaux en intérieur ou sous serre. Les horaires seront de 8h30 à 12h30 et de 14h à 17h, susceptibles d’aménagements. Le 1er RV est fixé aux marais de Robinson et St-Outrille, lundi 19 à 8h30 : c’est au bout du chemin de Robinson qui part en face de la station TOTAL du Bd de l’Industrie.

le partenariat avec la radio RCF en Berry

Bonjour amis jardiniers solidaires,

nous avons repris le partenariat avec la radio RCF en Berry au rythme d’un enregistrement par mois.

Attention changement d’horaires pour la diffusion : samedi 26 septembre à 10h03 et lundi 28 à 19h15.

Bourges et Vierzon 91.0

Sancerre 104.9

St-Amand Md 95.7

Nous vous rappelons que ce week-end, les jardiniers solidaires participent à l’opération “de ferme en ferme”. C’est dans le journal BR, ce matin. Le marais St-Outrille situé au bout du chemin de Robinson à Bourges, sera ouvert aux visites, ce samedi 26 septembre, de 14h à 18h30, et dimanche de 10 à 12h et de 14 à 18h30.

Si le temps le permet, nous offrirons à 15h, 16h et 17h une initiation gratuite au jardinage, aux enfants et adolescents de 10 à 18 ans.

Nous essaierons aussi de vendre légumes et fruits de notre production : haricots, tomates, courgettes, coings, poires, pommes…

Toutes les bonnes volontés seront bienvenues pour nous aider.

Le stationnement est préconisé Bd de l’Industrie, parking St-Paul et vers l’ancienne piscine de Robinson, accessible par l’avenue de Robinson ou par le chemin de Robinson. Ceci afin de ne pas géner les riverains et voisins et parce que les places de stationnement sont très limitées.

samedi 26 et dimanche 27 de ferme en ferme

Bonjour amis jardiniers solidaires,

Samedi 26 de 14h à 18h30 et dimanche 27 de 10h à 12h et de 14h à 18h30, Bioberry organise l’opération “de ferme en ferme” et notre association “les jardiniers solidaires” y participe pour le 1ère fois.

Nous ouvrirons les marais de St-Outrille et de Robinson (contigüs) à la visite pour toute personne intéressée par le jardinage en bio. Nos marais se situent au bout du chemin de Robinson à Bourges.

Nous avons prévu aussi des séances d’initiation au jardinage d’une durée d’une heure, pour les enfants et jeunes de 10 à 18 ans, le samedi et le dimanche, à 15h, 16h et 17h.

Les consignes sanitaires seront bien sûr à respecter. Nous devrons veiller aussi à assurer un stationnement non génant des véhicules, côté Bd de l’Industrie et ancienne piscine de Robinson.

Pour recevoir les visiteurs ou pour co-animer les initiations au jardinage, nous avons besoin de volontaires, pour l’une ou plusieurs de ces demi-journées. Il n’est pas nécessaire d’être super connaisseur en jardinage. Contactez-nous par courriel, SMS ou tél, pour convenir et en parler.

participer et apprendre

ce vendredi 10 juillet matin, nous organisons à Bourges, aux marais de Robinson et St-Outrille (contigüs), une opération de formation pratique aux travaux de jardinage.

Ce sera de 9h à 11h45 et nous terminerons par le verre amical et solidaire, partagé.

Au programme de cette matinée :

– butter les haricots,

– repiquer courgettes, concombres, laitues, betteraves rouges…

– tuteurer et attacher les tomates,ébourgeonner les gourmands,
 
– désherber et éclaircir les semis,
 
– renforcer les plants avec du purin d’ortie délayé,

– semer pour l’automne-hiver

Si vous êtes disponible et intéressé(e),débutants ou expérimentés, nous vous donnons rendez-vous, au bout du chemin de Robinson (qui part, face à la station Total, du bd de l’industrie), demain vendredi, à 9h. Venez en tenue de travail, avec de bonnes chaussures. Nous vous prêterons les outils.

Coup de main aux marais de Robinson et de Saint Outrille

Le rendez-vous était donné à 10 h, sur le parking de l’ancienne piscine de Robinson. 11 jardiniers solidaires, dont 3 nouveaux adhérents, ont entrepris de curer le fossé longeant l’avenue de Robinson à Bourges. Ce fossé, démarrant sur une grande parcelle en friche appartenant à la ville de Bourges, depuis le déversoir de l’Auron, n’avait connu en fait aucun entretien ou curage depuis au moins 10 ans, selon les propriétaires rencontrés.

Armés de pioches et de pelles, nous avons rapidement dû utiliser aussi machettes, serpes et même tronçonneuse, car le fossé était comblé d’humus, de terre, de déchets, de plaques métalliques, d’arbustes et d’arbres. 4 points étaient particulièrement difficiles d’accès, avec des hauteurs de déchets conséquentes et une végétation dense barrant tout passage.

En 2 heures de travail, nous avons redonné forme au fossé, du déversoir jusqu’au tunnel qui passe sous l’avenue de Robinson et rejoint le canal, soit 150 mètres environ. Le curage est à poursuivre, mais le plus difficile a été réalisé : il reste à ôter par endroits, de la terre ou de l’humus et à peaufiner largeur et profondeur pour obtenir un niveau satisfaisant d’écoulement des eaux de pluie et d’excédent de l’Auron et du canal. L’objectif est aussi de limiter ou supprimer les inondations anormales et répétées que nous connaissons depuis les années 2010 et qui détruisent nos cultures, endommagent nos marais et causent l’abandon de nombreux jardiniers, parmi les plus âgés, les plus fragiles et les débutants.

Pour achever ce travail, nous comptons vraiment sur les propriétaires et locataires concernés par ce fossé. Plusieurs étaient absents pour ce coup de main que nous avions demandé et annoncé depuis plusieurs mois. Parmi eux, la ville de Bourges brillait hélas, par son absence, alors que plusieurs marais lui appartiennent, quasiment tous en friche ou non cultivés depuis des années.

L’entretien inexistant et défaillant de l’Auron et du canal à partir du déversoir, nous interroge sur la capacité des décideurs à assumer leurs responsabilités et leurs obligations. Les promesses à vocation écologique nous inondent régulièrement, aussi souvent que les 9 inondations comptabilisées de janvier à mai 2018, sur ces marais de Robinson et de St-Outrille. Quand la ville de Bourges entreprendra t-elle de poursuivre le curage du fossé et de réaliser le nettoyage du canal où la vase et les végétaux accumulés depuis des années, aggravent lourdement le volume des inondations ?

Merci à tous les jardiniers solidaires qui ont débuté ce travail difficile et pénible : Lysiane, Yvonne, Isabelle, Laurette, Gérard, Pierre, Olivier, Jean-Noël, Francis, Christian et Michel.

Michel Besse, président « les jardiniers solidaires »

Crédit photo /Dne/Yo/

A lire dans le Berry Républicain