coup de main au marais d’Antoine

Bonjour amis jardiniers solidaires,

nous avons besoin de bras supplémentaires pour un coup de main que nous organisons demain vendredi 21, à partir de 17h, au marais d’Antoine, rue de Babylone à Bourges.

Ce grand marais de 3030 m2 est affecté à plusieurs adhérents et les jardiniers solidaires gèrent aussi pour l’association, des parcelles en biodiversité, en production de tomates, en serres…

Plus nous serons nombreux, plus vite seront réalisés les travaux d’entretien et d’amélioration. Et en final, si chacun apporte un mets ou une boisson, nous partagerons vers 19h30, tout cela ensemble, autour de la table.

Depuis quelques semaines, notre association récolte enfin des légumes bio, sur les parcelles certifiées par Ecocert, cultivées avec réussite, par des adhérents stagiaires qui étaient débutants en jardinage, et par 5 stagiaires Afghans, Erythréens et Soudanais. Ces productions arrivent à maturité successivement et nous les proposons à présent à la vente, les lundis, mercredis et vendredis, de 18 à 19h30, à l’entrée du marais d’Antoine. Ces recettes raisonnables et limitées, nous permettent d’équilibrer nos comptes, salaires et charges.

L’espace d’entrée du marais d’Antoine était dans un état plutôt déplorable, début juillet, de l’avis de tous. Un gros travail a déjà été effectué mais des tâches restent à faire, à la portée de tous les jardiniers solidaires. D’autre part, plusieurs bénéficiaires de parcelles dans ce marais, ne poursuivront pas en 2021.

jardinage et coup de main sur parcelles de l’association

Bonjour amis jardiniers solidaires,

nos appels pour les coups de main récents n’ont pas connu l’affluence attendue. Les départs en vacances, les travaux à la maison ou au jardin, les tâches professionnelles, les soucis de santé, l’indisponibilité, la dureté des tâches, expliquent certainement que nous n’étions que 4, vendredi 12 juillet.

Nous donnons beaucoup de temps et d’énergie pour que les marais de l’association soient entretenus et productifs et nous avons besoin d’aide, vraiment.

Aussi nous proposons pour ces prochains jours et jusqu’à la fin du mois de juillet, que les adhérents volontaires viennent selon leur disponibilité, sur l’un des marais des jardiniers solidaires, à leur rythme et pour la durée souhaitée donc libre. Les travaux : désherbage, ébourgeonnage des tomates et tuteurage et attache des tiges, arrosage des légumes, paillage, repiquage…

Si vous êtes d’accord, prenez rendez-vous pour l’accès au marais, avec Christian de Lignières tél 06 04 44 50 26 pour le marais d’Antoine. Une heure de solidarité ou plus, ce sera efficace et apprécié. Nous reprendrons dès que possible, les coups de main collectifs, qui permettent aussi de se perfectionner en jardinage.

Merci d’avance

Michel Besse et le bureau

Une entrée nouvelle au marais d’Antoine

Bonjour amis jardiniers solidaires,

A 22 h, ce jeudi 28 juin, nous avons pu enfin, ranger outils et matériaux : la dalle en béton armé était à peu près achevée et la nuit arrivant, il était vraiment temps pour tous les participants de passer à table !

Mercredi 27, nous avions enlevé les traverses en bois très abimées, puis enlevé les blocs de béton et les déchets de bois qui obstruaient le fossé sous l’entrée. Ceci avec l’aide de l’EPIDE d’Osmoy.

Jeudi 28, Mario est venu le matin, finir le curage du fossé, où il restait de la terre et de l’humus desséché. Michel a traité les commandes de sable, de gravier et de ciment puis s’est retrouvé au volant d’un beau camion tout neuf prêté par BRICODEPOT, pour acheminer tous ces matériaux volumineux et lourds jusqu’au marais d’Antoine. Olivier Nourry a organisé ce chantier et dès 17h15, il était sur place pour la mise en place de plaques et du coffrage, puis pour assurer un solide ferraillage.

Faute de bétonnière, nous avons retrouvé les gestes et le “plaisir” de mélanger les matériaux, “à l’ancienne”, au bord de la rue, en nous relayant souvent. David Grazon préférait rouler les brouettes pleine de béton, jusqu’à la dalle. Mario Soares, Olivier Lervat, Christian de Lignières, Olivier Nourry et Michel Besse se sont activés aux pelles, pour tourner le béton. Et au lissage du béton, nous retrouvions Mario et Olivier, oeuvrant avec une bonne complicité de professionnels.

Les porteuses d’eau : Isabelle Roullier, Zahira Laiaoui et Laurette Champeaux ont rempli des dizaines de seaux et d’arrosoirs, avant de préparer la table pour le casse-croûte réparateur et les boissons d’accompagnement, offerts par l’association et apportées par Laurette et Michel.

Romain a aidé ici et là, et nous présentera photos et vidéos sur le site internet : http://lesjardinierssolidaires.org/

Un grand merci à tous, pour ce travail long et difficile, où la solidarité s’est montrée autour de nos 2 professionnels de la maçonnerie, très précieux et appréciés. Cette dalle sera pratique et sûre pour accéder au marais.

Il reste 4 sacs de ciment de 35 kg à 5,41 €, du sable à 4,39 € les 100 litres (ou dm3) et du gravier à 10,24 € les 100 litres (ou dm3), payés par l’association et qui pourraient intéresser certains d’entre vous. Nous vous proposons donc, de venir vous servir sur place, très rapidement, à l’entrée du marais d’Antoine, au bord de la rue de Babylone et de reverser à l’association, le prix coûtant correspondant à votre chargement. Nous pensons que cela permettra de vider les sacs restants au bord de la route, dans des conditions bénéfiques à tous, plutôt que de devoir rapporter ces excédents au vendeur, Brico Dépôt de St-Germain du Puy.

Le sable, de rivière, pourra servir en jardinage, pour alléger les terres trop argileuses, par exemple, ou pour faire un semis en caissettes, en le mélangeant à de la terre, du terreau ou du compost. Pensez si vous êtes intéressé(e) par cette proposition de rachat à prix coûtant, à apporter seaux ou sacs pour le transport ; des pelles seront à votre disposition sur place. Mais pas de balance de pesée, car nous vous faisons toute confiance !

Passez une belle fin de semaine, protégez-vous de la chaleur et du soleil brûlant et pensez à arroser votre jardin, plutôt en fin de journée.

Cordialement

Michel Besse et le bureau

Coup de main aux marais de Robinson et de Saint Outrille

Le rendez-vous était donné à 10 h, sur le parking de l’ancienne piscine de Robinson. 11 jardiniers solidaires, dont 3 nouveaux adhérents, ont entrepris de curer le fossé longeant l’avenue de Robinson à Bourges. Ce fossé, démarrant sur une grande parcelle en friche appartenant à la ville de Bourges, depuis le déversoir de l’Auron, n’avait connu en fait aucun entretien ou curage depuis au moins 10 ans, selon les propriétaires rencontrés.

Armés de pioches et de pelles, nous avons rapidement dû utiliser aussi machettes, serpes et même tronçonneuse, car le fossé était comblé d’humus, de terre, de déchets, de plaques métalliques, d’arbustes et d’arbres. 4 points étaient particulièrement difficiles d’accès, avec des hauteurs de déchets conséquentes et une végétation dense barrant tout passage.

En 2 heures de travail, nous avons redonné forme au fossé, du déversoir jusqu’au tunnel qui passe sous l’avenue de Robinson et rejoint le canal, soit 150 mètres environ. Le curage est à poursuivre, mais le plus difficile a été réalisé : il reste à ôter par endroits, de la terre ou de l’humus et à peaufiner largeur et profondeur pour obtenir un niveau satisfaisant d’écoulement des eaux de pluie et d’excédent de l’Auron et du canal. L’objectif est aussi de limiter ou supprimer les inondations anormales et répétées que nous connaissons depuis les années 2010 et qui détruisent nos cultures, endommagent nos marais et causent l’abandon de nombreux jardiniers, parmi les plus âgés, les plus fragiles et les débutants.

Pour achever ce travail, nous comptons vraiment sur les propriétaires et locataires concernés par ce fossé. Plusieurs étaient absents pour ce coup de main que nous avions demandé et annoncé depuis plusieurs mois. Parmi eux, la ville de Bourges brillait hélas, par son absence, alors que plusieurs marais lui appartiennent, quasiment tous en friche ou non cultivés depuis des années.

L’entretien inexistant et défaillant de l’Auron et du canal à partir du déversoir, nous interroge sur la capacité des décideurs à assumer leurs responsabilités et leurs obligations. Les promesses à vocation écologique nous inondent régulièrement, aussi souvent que les 9 inondations comptabilisées de janvier à mai 2018, sur ces marais de Robinson et de St-Outrille. Quand la ville de Bourges entreprendra t-elle de poursuivre le curage du fossé et de réaliser le nettoyage du canal où la vase et les végétaux accumulés depuis des années, aggravent lourdement le volume des inondations ?

Merci à tous les jardiniers solidaires qui ont débuté ce travail difficile et pénible : Lysiane, Yvonne, Isabelle, Laurette, Gérard, Pierre, Olivier, Jean-Noël, Francis, Christian et Michel.

Michel Besse, président « les jardiniers solidaires »

Crédit photo /Dne/Yo/

A lire dans le Berry Républicain

L’association des Jardiniers solidaires organisait une opération coup de main aux marais

Bêches, motoculteurs, râteaux étaient en action tandis que les semis étaient rangés dans des pots sous serre.

© photo Bertrand philippe

Lire l’article:

https://www.leberry.fr/bourges-18000/actualites/lassociation-des-jardiniers-solidaires-organisait-une-operation-coup-de-main-aux-marais_12820984/

Les jardiniers solidaires donnent un “Coup de main” au marais Saint-François

Photos de Catherine Malinowski.

Voici quelques prises de vues au marais St-François de Bourges, lors du coup de main donné par les jardiniers solidaires, volontaires (15 présents) pour la remise en culture d’une parcelle de près de 150 m².

100 à 150 m², où il sera intéressant de cultiver des légumes d’automne-hiver, en vue d’un partage ultérieur et de dons aux familles en difficulté.

Photos de Michelle Williem.

Des jardiniers de valeur. Lily-Rose va en faire partie très vite !

Avec tous les présents, le travail a été bien fait et plus vite.